Nous sommes le Ven 19 Juil 2019 - 09:16

losque les locos avaient soif ou faim

Des machines qui vous coupent le sifflet !
jean durand
Membre
 
Hors ligne Hors ligne
 
Messages : 79
Inscription : Lun 10 Déc 2012 - 15:48
Localisation : nievre profonde voir tres profonde
Pays : France (fr)
Age : 84
Nom/Prénom : durand jean

losque les locos avaient soif ou faim

Messagede jean durand » Dim 10 Fév 2013 - 16:05

bonjour les ferophiles acharnes;le pere durand a encore des archives a vous partager,dites moi si vous le voulez bien;aujourd'hui je vous montre un endroit rare que les vieux mecanos appelaient le biberon
 
Le message de jean durand a été remercié 3 fois par :
Pascal 91, ph444, sunflower
Fichiers joints
P1070055.JPG

jean durand
Membre
 
Hors ligne Hors ligne
 
Messages : 79
Inscription : Lun 10 Déc 2012 - 15:48
Localisation : nievre profonde voir tres profonde
Pays : France (fr)
Age : 84
Nom/Prénom : durand jean

Re: losque les locos avaient soif ou faim

Messagede jean durand » Lun 11 Fév 2013 - 17:09

valeur sentimentale me faisant plaisir a moi;j'ai grand plaisir a vous les montrer ;merci de ton passage simple anecdode,j'ai tres bien connu certains vieux mecanos du temps ou ils avaient leur prope machine;j'en ai ,sans comprendre,vu pleurer du jour de la banalisation des machines,a l'epoque ces gens la avaient 15 jours de vacances qu'ils passaient au depot pour surveiller les reparations et surtout les regulages;combien le feraient aujourd'hui ?
 

OCCITAN
Membre
 
Hors ligne Hors ligne
 
Messages : 11
Inscription : Lun 20 Déc 2010 - 23:25
Nom/Prénom : MOLY Michel

Re: losque les locos avaient soif ou faim

Messagede OCCITAN » Mar 12 Fév 2013 - 00:48

Bonsoir,

Les derniers commentaires de jean durand me rappellent le témoignage d'un collègue dont le père, "sénateur" de Tours, était titulaire d'une 231 F, "Chapelon".

Lorsque nous évoquions la brièveté d'une remise en service sur un engin moteur électrique, il s'exclamait, sous forme de boutade : "Ah, si les anciens avaient fait la même chose avec leur Pacific, ils ne seraient même pas parvenus à sortir du dépôt ! ".
Autres temps, autres mœurs !

Merci en tout cas pour ces vues historiques, de locomotives à vapeur impressionnantes, belles mécaniques, mais si exigeantes en soins, que certains les appelaient "les éternelles malades".

jean durand, pas de souci, plaisir partagé à la découverte de ces photos : Encore merci !

A bientôt !
 

jean durand
Membre
 
Hors ligne Hors ligne
 
Messages : 79
Inscription : Lun 10 Déc 2012 - 15:48
Localisation : nievre profonde voir tres profonde
Pays : France (fr)
Age : 84
Nom/Prénom : durand jean

Re: losque les locos avaient soif ou faim

Messagede jean durand » Mar 12 Fév 2013 - 08:56

bonjour et merci du retour;j'en ai prepare deux ,peut etre dans la journee
 

Avatar de l’utilisateur
TOBOGGAN - 75.62
Membre
 
Hors ligne Hors ligne
 
Messages : 163
Inscription : Mar 29 Déc 2009 - 21:07
Localisation : Alsace & N-PC
Pays : France (fr)
Age : 65

Re: losque les locos avaient soif ou faim

Messagede TOBOGGAN - 75.62 » Mer 13 Fév 2013 - 19:19

Bonsoir,
La scene de la photo se situe dans quel depot ?
 

jean durand
Membre
 
Hors ligne Hors ligne
 
Messages : 79
Inscription : Lun 10 Déc 2012 - 15:48
Localisation : nievre profonde voir tres profonde
Pays : France (fr)
Age : 84
Nom/Prénom : durand jean

Re: losque les locos avaient soif ou faim

Messagede jean durand » Jeu 14 Fév 2013 - 09:00

bonjour,la scene se situe a nevers al'embranchement des voies venant du depot de nevers et des ateliers du materiel de nevers ,a l'endroit le plus bombardè de la guerre puisque 1vient du depot ,une des ateliers,une monte a paris et une va sur chagny ,ce qui faisait une belle cible;tres jolie photo de toboggan,suis jaloux
 


Retourner vers Locomotives à vapeur

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron